Dans la rue

Dans la RueFondé en 1988 par le père Emmett « Pops » Johns, Dans la rue est un organisme sans but lucratif qui travaille auprès des jeunes en difficulté. Par le biais d’une roulotte, d’un centre d’hébergement d’urgence ainsi que d’un centre de jour, l’organisme offre toute une gamme de services : hébergement, nourriture, dépannages divers, activités socio-éducative, artistiques et culturelles, école de la rue, services psychologiques, soins de santé, suivis psychosociaux, accompagnements, références diverses, programmes d’insertion socioéconomique, soutien à la famille, etc. L’objectif est d’accompagner les jeunes et de les accompagner dans leur prise d’autonomie. Dans la rue est le second organisme partenaire à s’être joint au GIAP, qui portait alors le nom de « C’est dans la rue que ça se passe » en 1993.

À Dans la rue, le pair-aidant assure des présences régulières au centre de jour et occasionnelles au Bunker. Il fait de l’écoute active, offre du support aux jeunes, donne de l’information et organise des activités de prévention des ITSS destinées aux usagers du centre de jour. Le pair-aidant réfère aussi les usagers vers les services appropriés et les accompagne au besoin dans leurs démarches à l’extérieur. Le pair-aidant agit aussi en soutien à l’équipe d’intervention concernant les tâches courantes pour la gestion de l’espace. Il participe aux rencontres d’équipe et y partage son point de vue alternatif avec les autres membres de l’équipe.

L’Unité d’intervention mobile L’Anonyme

L'AnonymeFondée en 1989, L’Unité d’intervention mobile L’Anonyme offre de l’aide aux jeunes de 14 à 30 ans en difficulté ainsi qu’à toute personne ayant des comportements à risque, en allant à leur rencontre grâce à un autobus sillonnant les rues de différents quartiers de Montréal. L’Anonyme offre des services en intervention psychosociale, assure l’échange et la distribution de matériel de prévention. L’Anonyme déploie par ailleurs de nombreux projets destinés aux jeunes, notamment dans les écoles et à la radio communautaire. L’Unité d’intervention mobile L’Anonyme s’est jointe au Groupe d’Intervention Alternative par les Pairs en 2003.

À L’Anonyme, le pair-aidant assure des présences régulières à bord du motorisé. Il effectue de l’écoute active, offre du support, donne de l’information et distribue du matériel de consommation stérile. Le pair-aidant réfère aussi les usagers vers les services appropriés et peut faire des accompagnements à l’extérieur du motorisé au besoin. Le pair-aidant participe aux rencontres d’équipe hebdomadaires de la ressource, où il partage son point de vue avec l’équipe d’intervention. En plus de s’impliquer dans les projets de L’Anonyme, notamment le projet Radio, le pair-aidant développe des projets spéciaux de prévention des ITSS à l’intention des usagers de l’unité mobile.

CACTUS Montréal

Cactus MontréalCACTUS Montréal est un organisme communautaire fondé en 1989. CACTUS Montréal a pour mission la réduction de la transmission du VIH, des hépatites et autres infections transmises sexuellement et par le sang et la réduction des méfaits associés à la consommation de drogues illicites et aux pratiques de consommation non sécuritaires. CACTUS Montréal a aussi pour mission de faire disparaître le sentiment d’exclusion et de marginalité que ressentent les personnes consommant des drogues illicites. En plus d’un site de distribution du matériel stérile, CACTUS intervient via le travail de rue et divers projets d’inclusion sociale. Fiduciaire du GIAP, CACTUS Montréal s’est joint au projet d’intervention par les pairs dès 1997.

CACTUS accueille un pair-aidant au sein du site fixe, régulièrement, de soir comme de nuit. Pendant ces présences, le pair-aidant fait de l’écoute active, donne de l’information, offre du soutien aux usagers dans leurs démarches et distribue du matériel stérile de consommation, au besoin. Le pair-aidant développe des projets spéciaux en prévention des ITSS pour les usagers du site fixe. Le pair-aidant agit aussi en soutien à l’équipe d’intervention concernant les tâches courantes pour la gestion de l’espace, bien qu’il ne s’agisse pas là de son principal mandat. Le pair-aidant participe aux rencontres d’équipe hebdomadaires où il partage son point de vue avec l’équipe d’intervention.

Le CSSS Jeanne-Mance

CSSS Jeanne-ManceLe CSSS Jeanne-Mance est un organisme public de santé et de services sociaux qui offre, par le biais de la Clinique des jeunes de la rue, des services de santé et des services psychosociaux aux jeunes de 14 à 25 ans vivant de l’instabilité résidentielle ainsi que différentes problématiques reliées au mode de vie de rue. L’équipe est composée de médecins, d’infirmières, de dentistes, d’une psychologue, d’une travailleuse sociale ainsi que d’une paire-aidante. Les infirmiers et la travailleuse sociale font également du travail de proximité dans différents organismes du centre-ville. La clinique est par ailleurs à l’origine du projet d’intervention par les pairs « C’est dans la rue que ça se passe » en 1993.

Le pair-aidant travaille à faciliter l’accès aux services pour les jeunes en situation de précarité. Accompagné d’un professionnel de la Clinique, le pair-aidant effectue de l’outreach au centre-ville ainsi que dans divers organismes communautaires, où il fait la promotion des services de la Clinique des jeunes de la rue. Le pair-aidant accompagne également les jeunes dans les démarches qu’ils entreprennent, qu’elles soient par exemple en lien avec l’aide sociale, l’obtention d’une carte d’assurance maladie, les démarches scolaires, l’admission en thérapie ou encore la recherche d’hébergement ou d’appartement. Le pair-aidant assure aussi des présences à la Clinique notamment lors de l’après-midi consacrée à l’émission de cartes d’assurance-maladie. En somme, le pair-aidant oriente son travail vers la prévention des ITSS, la promotion de la santé et la démystification du travail des professionnels auprès des jeunes.

Médecins du Monde Canada

Médecins du mondeDémarré en 1999, les interventions locales de Médecins du Monde (MdM) ont pour objectifs d’améliorer les conditions de santé des populations démunies, itinérantes, marginalisées et exclues des soins de santé, et de permettre aux intervenants communautaires œuvrant auprès de cette population d’accéder à une meilleure qualité de vie professionnelle et émotionnelle. Les actions s’articulent autour de trois volets: les soins de santé aux populations vulnérables, le soutien psychologique et la sensibilisation du milieu. Les soins de santé sont administrés par des infirmières de proximité, en partenariat avec les travailleurs de rue et intervenants du milieu. Elles rejoignent les personnes en difficultés là où elles sont : dans la rue. MdM a récemment innové et mis sur pied une clinique mobile, permettant ainsi aux infirmières d’offrir des services de santé adaptés aux populations vulnérables des secteurs peu desservis autrement. MdM est le plus récent des partenaires du GIAP et s’est joint à nous en 2014.

À Médecins du Monde, le rôle du pairs-aidant est de faire le lien entre les jeunes qui sont marginalisés et les personnes rencontrées via la clinique mobile. La clinique mobile dessert plusieurs quartiers de Montréal. Comme elle est nouvelle, le pair-aidant fait la promotion des services autant avec ceux qui ne la connaissent pas que ceux qui sont méfiants ou tout simplement moins à l’aise. Le mandat principal du pair à la clinque mobile est d’accompagner les jeunes dans les démarches qu’ils entreprennent, que se soit d’être avec eux lorsqu’ils vont au bureau de l’aide social, à la RAMQ, lorsqu’ils vont en cours, pour des démarche reliées à la santé ou même de la recherche d’appartement et hébergement. La référence est une partie importante du travail du pair-aidant ainsi que la prévention du VIH, VHC et des autres ITSS.

 

 

 

 

 

Scroll Up